Communication non violente


Sauver son couple grâce à la communication non verbale, c’est possible. Lorsque rien ne va plus dans une relation amoureuse et que la crise est à son comble, il devient, malheureusement, très difficile de s'exprimer sainement, de s’entendre, de s’écouter. Les deux partenaires souffrent, se sentent incompris et une spirale infernale s’enclenche. Pendant ce temps, les blessures s’accumulent et prennent de l’ampleur. Pour sauver son couple, les conjoints n’ont pas d’autres choix que de prendre la décision de parler et de bien parler. Il va falloir s’armer de toutes les bonnes intentions du monde et apprendre la communication verbale. Savoir s’exprimer et être capable d’entendre l’autre, voilà les secrets d’un couple qui a bravé les obstacles du temps, des différences, des périodes de doutes et de tensions. Il n’y a pas d’amour heureux, mais il y a des couples heureux qui ont appris à communiquer avec sagesse. La communication non violente s’apprend et peut devenir une bonne habitude, naturelle et spontanée. Comment sauver son couple grâce à la communication non violente ? Théories, explications et conseils, on vous dit tout !



Communication non violente


La communication non violente, définition

Instituée par Marshall B. Rosenberg, la communication non violente est une méthode qui invite les interlocuteurs à échanger dans le strict respect des sentiments et des besoins de chacun. Cette méthode de communication fait intervenir les émotions et propose aux intervenants de minimiser un maximum les interprétations et jugements possibles que pourraient provoquer nos dires. La qualité des échanges et des relations humaines est au cœur de cette communication. En fait, elle va bien au-delà d’un échange classique, car elle s’appuie sur l’importance de l’empathie ou encore de l’introspection.


Ce principe de la communication non violente (CNV) propose un échange harmonieux basé sur la coopération des intervenants. Cette méthode rappelle donc bien que le but de communiquer est de se comprendre mutuellement et de maintenir une relation d'authenticité et de confiance entre les communicants.


Dans les relations de couple, la CNV permet de sortir des jeux de domination et favorise le sentiment de compréhension et de sécurité entre les conjoints. Un couple qui apprend à s’expliquer et s’entendre grâce à la communication non violente prévient les conflits et empêche les débordements.


Les bienfaits de la communication non violente pour sauver son couple


Quand les relations deviennent nocives

Qu’il ait commencé sur de mauvaises bases ou que cela arrive après quelques années, il arrive que les couples doivent faire face à de véritables périodes de tensions. Elles sont palpables, elles règnent dans la maison. Et puis, un mot en trop, un geste de travers et les conflits recommencent. La plupart des disputes de couples naissent d’une mauvaise communication. Lorsque les conjoints traversent une véritable phase d’affrontements, c’est souvent dû à l’accumulation d’une mauvaise communication. Des réactions trop vives, des mots qu’on ne pensait pas, la communication est biaisée et rien ne va plus dans le couple.


Le problème c’est que le couple ne se comprend plus parce qu’il ne s’exprime pas de manière authentique et qu’il n’écoute pas avec bienveillance. C’est la guerre.

L’une des premières faiblesses dont on va faire preuve dans ces périodes de tensions est de coller des étiquettes sur l’autre « fainéant.e », « incapable de communiquer », « toujours contre moi »… Ensuite, à force de blessures qui s’accumulent, on dénigre l’autre et le respect laisse place au mépris.

En fait, la communication conflictuelle est basée sur la critique constante. De ce fait, lorsque l’un pense exprimer ses ressentis à l’aide de reproches, l’autre se sent victime d’injustice et éprouve, alors, davantage de colère. Tout cela aboutit à une spirale infernale dans laquelle les conjoints se sentent humiliés et incompris.


Les bienfaits de la communication non violente


  • Les bienfaits de la communication non violente dans le couple


La communication non violente permet au couple d’apprendre ou de réapprendre à s’entendre et à se parler. À l’aide de bienveillance, d’empathie et d'authenticité, la CNV favorise les échanges entre les partenaires. Cette méthode de communication envisage le couple comme une entité, ce qui met de côté les attitudes de combats que l’on retrouve souvent dans les relations conflictuelles.

Les jeux de pouvoir, l’agressivité, l’envie d’avoir raison à tout prix, tout ça est balayé et remplacé par le dialogue.


Lorsque deux partenaires se trouvent être dans un climat de tensions depuis un petit temps, ce ne sera évidemment pas en une conversation que les problèmes seront réglés. Mais se forcer à mettre en place de meilleurs outils pour se comprendre dans un premier temps, permet ensuite de prendre l’habitude de privilégier des échanges sains, basés sur la compréhension et les besoins de chacun.


  • Les bienfaits de la communication non violente sur nous


Un grand nombre de nos petits démons intérieurs sont mis à l’épreuve à travers les relations amoureuses. La peur de ne pas être aimé, la jalousie, l’orgueil, la susceptibilité sont des failles bien souvent titillées lorsque nous sommes en couple. Bien souvent, ces petits défauts font déjà partie de nous, mais sont exacerbés lorsque nous sommes amoureux.


Une belle relation de couple, parmi un tas d’autres choses, permet à tout un chacun de se révéler, de s’améliorer et d’apprendre. C’est l’intimité et la proximité partagée avec le conjoint qui veulent ça. Elles font effet miroir et nous aident à grandir.


Mettre en place une belle communication au sein du couple revient à bien plus de petites victoires personnelles. Mener une introspection, développer notre intelligence émotionnelle, développer des capacités d’échanges sains, tout ça est des bienfaits qui vont bien au-delà de ceux qui s’exercent sur le couple.



Sauver son couple et exceller dans l’art de la communication non violente


S’exprimer de manière calme et posée

Lorsqu’un couple traverse une crise, il est essentiel qu’il mette toutes les cartes de son côté pour assurer une bonne entente et un échange sain. La communication non violente doit se faire lorsque le moment est opportun pour les deux interlocuteurs. Il ne s’agit pas d’exprimer nos besoins et blessures lorsque le temps presse, ou bien encore en plein milieu d’une dispute. Attendre que la colère passe est la seule façon d’assurer un début de conversation constructive. C’est impératif d’être calme et posé pour parler avec authenticité.


Favoriser le bon moment est la première chose à faire pour dire ce qu’on a sur le cœur de la meilleure des façons et sur le ton le plus pacifique possible. Et ce, surtout en période de crise, lorsque le couple est à fleur de peau, blessé et certainement plus susceptible.


Privilégier le « je » à « tu »

Après le ton que l'on emploie pour s'exprimer, privilégier le “je” au “tu” est la règle de base de la communication non violente. Il est impératif de faire très attention à exprimer les reproches et les besoins par rapport au comportement de l’autre et non par rapport à la personne elle-même. Aussi, lorsque vous avez besoin d’exprimer en quoi l’autre vous blesse, il faut à tout prix l’évoquer en utilisant des verbes d’action et non pas le verbe être. La communication non violente s’emploie davantage avec « Quand tu fais ça… » que « tu es comme ci ».


Être maître de ses émotions

Ce que Marshall B propose à travers la méthode de communication non violente est de prendre le contrôle de nos émotions. Ce ne sont pas elles qui nous gèrent, mais nous qui les gérons. Cette prise de contrôle, la CNV propose de l’exercer grâce à l’observation de soi. Cette introspection implique de se poser un tas de questions afin de comprendre d’où viennent ces émotions. Les conscientiser permet de les contrôler. Ensuite, une fois cette analyse terminée, il devient beaucoup plus facile de mettre ces sentiments refoulés qui nous appartiennent de côté et de laisser place à un échange plus responsable. De par son statut, le ou la partenaire est en position d’en prendre soin, mais ce sentiment refoulé vient d’un besoin dont il n’est pas responsable. C’est donc à la personne dont les sentiments sont trop animés d’apprendre à les maîtriser et à les exprimer de manière non violente.


Ne pas chercher un coupable

Lors de disputes de couples, les partenaires ont tendance à chercher un coupable. Ce réflexe, tout à fait humain, consiste à désigner le bouc émissaire qui portera le chapeau, afin de se dédouaner de toutes responsabilités. Pourtant, lorsqu’un couple traverse une crise de conflits, c’est bien souvent à cause des deux partenaires et d’une mauvaise communication.

La CNV propose de ne pas remettre les fautes sur l’autre, mais sur le couple et sur l’accumulation de la mésentente. Grâce à cette vision des conflits, il est plus facile d’échanger de manière saine. La communication ne se fait alors pas à travers les reproches, mais s’exprime en se concentrant sur le couple et ses besoins et non pas sur les défauts du partenaire.

Analyser les faits, les observer et décrire la situation de façon plus neutre et sans jugements permettra aux deux conjoints de se retrouver au cœur du même sujet.


Faire des demandes claires et compréhensibles

Pour assurer une véritable communication non violente, il faut impérativement penser à exprimer des demandes claires et compréhensibles pour l’autre. En fait, une fois que le couple a pris le temps de parler, de s’écouter et d’échanger de manière authentique et bienveillante, il faut penser à l’après. Une fois que les deux conjoints ont compris ce qu’ils ressentent respectivement, que doivent-ils faire ? Comment avancer ?

C’est pourquoi, après avoir compris les raisons de mécontentements du ou de la partenaire, il est temps de clarifier les besoins afin de les satisfaire et de ne plus répéter les mêmes erreurs. Pour que ça marche, il est essentiel d’exprimer une demande saine, positive, réalisable, claire et compréhensible.

Aussi, il est important d’être vigilant à la façon dont nous exprimons nos besoins. En effet, ils doivent demeurer des demandes et non pas avoir l’air d’exigences.



Écouter l’autre

Dans une communication non violente, en plus de la faculté à s’exprimer sainement, se trouve la capacité à recevoir ce qui ne se dit pas, à entendre ce qui s’exprime maladroitement.

S’il est essentiel d’apprendre à communiquer de manière non violente, il va de soi que, pour sauver son couple, il faudra aussi entendre les besoins de l’autre. Derrière sa colère, se trouve des besoins qui ne demandent qu’à être assouvis. Pour retrouver les beaux jours dans une relation amoureuse, il est impératif de ne pas se focaliser uniquement sur nos blessures. Apprendre à entendre ce qui se passe lorsque l’autre s’exprime de manière maladroite, voilà une autre mission à ne pas mettre de côté.

Dans un couple, lorsque l’un a davantage de faciliter à exprimer ses émotions celui détient des outils de communications qu’il faut savoir enseigner. Montrer l’exemple, aider à grandir, s’enrichir chaque est là des valeurs véhiculées par le couple qui sait communiquer.




Ce qu’il faut retenir

Pour conclure, faisons un point rapide sur la communication non violente au sein du couple.

En amour, il n’est pas anormal d’avoir des désaccords et de devoir aborder des sujets délicats, fâcheux. Il est néanmoins possible de ne pas se disputer en ayant recours à la communication non violente.


Pour ce faire :


  • Mettez-vous d'accord sur les faits qui sont au coeur du désaccord,

  • exprimez-vous de façon calme et posée,

  • maîtrisez vos émotions,

  • ne cherchez pas un coupable à tout prix,

  • privilégiez le “je” au “tu”,

  • faites part de vos demandes de manières claires,

  • soyez à l'écoute des besoins de l'autre.


Adopter une communication non violente s’apprend. Cela ne se fait pas du jour au lendemain, mais en se forçant un peu, elle peut devenir une excellente habitude et une alliée redoutable.