Comment sortir du piège de la dépendance affective

Une situation qui touche beaucoup de personnes (Seules ou en couple)


La dépendance affective est une situation qui touche aussi bien les couples qui sont ensemble depuis un certain temps, que les couples qui viennent de se former. Cela touche aussi des personnes qui décident de se mettre en couple, mais ont du mal à avancer, à aller plus loin dans la relation. On la retrouve aussi chez des personnes célibataires qui peuvent avoir déjà vécu de nombreux échecs, et qui ont du mal à refaire confiance dans les relations.



sortir du piège de la dépendance affective



Au départ, la dépendance affective est très gratifiante.

Vous êtes dans une relation très fusionnelle, vous vous sentez aimée et vous aimez passionnément. Vous vous sentez comblée

Mais au bout d’un moment, le rapport entre les conjoints se délite, parce que la vie à deux devient enfermante. Et la dépendance affective vient souvent mettre à mal la relation de couple.

On ne peut pas vivre paisiblement avec ces symptômes de la dépendance affective.

Il est très important de pouvoir en parler, de mettre des mots sur cette dépendance. Cela va vous aider à retrouver confiance en vous, à vivre la vie de couple de façon beaucoup plus libre et sereine.


Les symptômes les plus prégnants de la dépendance affective

C’est d’abord cette difficulté à être séparée de l’autre, sans être tout le temps en contact avec lui . Aujourd’hui, nous vivons dans un monde ultra connecté, avec des liaisons dans tous les sens. C’est une chance d’un certain côté, mais ça vient aussi renforcer cette pathologie du siècle qu’est la dépendance affective.

Parce que du coup on s’habitue à être toujours en lien, et « il faut » qu’on soit tout le temps en lien.

On peut se retrouver le soir après une journée de séparation en connaissant tout de la journée de l’autre, parce qu’on a été sans cesse en lien. Si vous n’avez pas de nouvelles depuis plus de deux heures, vous vous dites : « il fait autre chose et ne pense pas à moi ».

Et quand on se quitte pendant deux jours, il faut absolument s’appeler au moins une heure le soir pour être rassurée et tout se raconter.


La dépendance affective rend la relation de couple étouffante

Finalement la relation devient étouffante, parce que vous avez du mal à vivre pour vous-même. Quand l’autre n’est plus là, son absence est pesante. Et vivre pour vous-même, seule, c’est compliqué.

Vous ne savez plus tellement ce que vous aimez quand vous êtes seule. Vous n’arrivez pas à mener les projets que vous voudriez faire par vous-même (sans forcément que l’autre soit moteur, ou vous accompagne).

Vous remettez en cause ce que l’autre vous pousse à faire et vous vous dites : ce n’est pas exactement ce que j’ai envie de faire, mais si je ne le fais pas, je risque de mettre à mal notre relation.

Au final, vous ne savez pas trop si vous êtes quelqu’un digne d’être aimée, si vous pouvez vous faire confiance et si on va vous respecter.

Vous avez du mal à savoir exactement ce que vous voulez.

Il y a énormément de choses qui font que la dépendance affective vous enferme, et vous empêche de penser par vous-même.

Vous pouvez avoir vécu plusieurs échecs amoureux à cause de cela.

Et au bout d’un moment vous vous sentez enfermée dans la relation. Ou l’autre, vous reproche de vous enfermer, de ne pas vous sentir libre. Et pourtant vous avez l’impression de tout faire pour que l’autre soit libre, d’agir de la meilleure façon. Sans vous en rendre compte vous vous enfermez, et vous enfermez l’autre.

Là où ça devient embêtant, c’est que l’estime que vous avez de vous-même diminue. Et la dépendance affective vient justement d’une blessure profonde de l’estime de soi.

Plus vous allez trouver des relations dans lesquelles vous avez la sensation de trouver quelqu’un qui vient vous combler totalement (qui répond à cette dépendance affective), plus en fait vous diminuez l’estime de vous. Vous diminuez la richesse de votre personnalité. Vous appauvrissez non seulement vous-même, mais aussi la relation, et les relations que vous pouvez avoir à l’extérieur.


Souvent les relations sociales extérieures s’amenuisent.

Vous avez moins de relations familiales aussi, vous êtes dans un système où le couple devient premier, où cet amour que l’autre vous porte devient vital, essentiel.

C’est évidemment très important d’avoir cet amour en couple. Mais il ne doit pas devenir vital au point où vous vous détruisez si l’autre n’est plus tel que j’estime qu’il devrait être avec moi.

Le problème c’est qu’aujourd’hui on vous nourrit de plein de choses. La société dans laquelle nous vivons est une société de consommation. Quand je me sens un peu seule, quand je ne me sens pas bien, je vais sortir, aller au cinéma, m’acheter telle ou telle chose, parce que j’ai besoin d’être comblée. Ou alors je vais aller sur les réseaux sociaux, où je suis valorisée parce que je montre des photos de moi à tout le monde et on me dit « tu es très jolie », « canon », … Je vais aller voir les photos des autres, mais cela vous fait du mal, parce que vous vous dites : « les autres sont super bien, et moi je ne suis pas bien à côté … »

La société essaye de nous combler, de faire en sorte qu’on ait plus tellement à vivre la solitude.


Et pourtant la solitude est importante. ▪︎ Elle nous nourrit, elle nous construit. ▪︎ Elle fait que nous enrichissons notre façon de réfléchir, de penser. ▪︎ Elle nous permet d’avoir de nouveaux projets, …

Il est donc essentiel de vous protéger de tout ce flux d’informations qui vous entoure. Le risque est de tout projeter sur votre couple et d’attendre de votre conjoint qu’il vienne combler tous les petits manques que vous pouvez avoir.


Vous aider à sortir de la dépendance affective

J’aide de nombreux couples à durer, et à vivre en couple, en étant libre intérieurement (Je ne parle pas d’une liberté extérieure où je fais ce que je veux quand je veux).

Il y a évidemment cette vie à deux (à trois ou plus s’il y a des enfants). Mais c’est aussi important d’avoir votre propre liberté intérieure, et de pouvoir vivre la relation de couple en enlevant les pressions qu’il peut y avoir.

En enlevant cette d’absence de sérénité, ces doutes, ces besoins sans cesse d’être en contact, d’être rassurée : « est-ce que tu m’aimes », « est-ce que tu es sûre que tu m’aimes », « mais ça fait trois jours que tu n’as pas dit que tu m’aimais ».

J’exagère un peu, mais dans une moindre mesure, il y a de nombreuses personnes qui sont sujettes à la dépendance affective. Elles n’ont pas l’impression d’en souffrir, et par conséquent ne comprennent pas les répercussions que ça peut avoir sur leur couple.


Des outils et des exercices pour comprendre

Il est important de comprendre d’où vient cette blessure que vous pouvez avoir, pour comprendre d’où vient ce manque d’estime de vous et d’où vient cette faiblesse qui fait que vous êtes en demande excessive par rapport aux autres et particulièrement par rapport à votre conjoint.

Ce qui fait aussi que du coup vous êtes peut-être trop idéaliste dans les relations amoureuses et vous avez du mal à vous fixer, à trouver la relation qui vous convient.

Vous avez du mal à faire confiance et vous avez du mal à vous sentir vraiment aimée, valorisée, autant que ce que vous estimez devoir l’être.

Travaillez votre confiance et votre estime de vous avec mon programme Oser être Soi !